Adoption par les couples homosexuels

Avis d’un adopté sur l’adoption par des couples homosexuels

Dans ce débat je n’ai pas entendu la voix des enfants adoptés, alors je partage mon opinion à ce sujet, étant adopté.

D’abord c’est un sujet qui permet à Mr Hollande d’utiliser les mêmes tactiques que Mr Sarkozy, à savoir diviser les français au lieu de les réunir dans un projet commun.

C’est un sujet qui permet également de détourner l’attention des français des vrais problèmes:

Chômage, crise financière et économique, caisses de retraite et de la sécu vides, financement de mercenaires en Syrie, monétisation de la dette, sauvetages des banques au détriment de la population, règle d’or budgétaire suicidaire (pour le peuple), trucage d’élections etc…

Concernant l’adoption, c’est un sujet extrêmement important pour l’enfant adopté, car celui-ci subit sa situation et n’a pas le libre choix de la refuser.

L’adoption est un énorme challenge:

C’est intégrer dans sa famille un enfant qui n’a pas les mêmes gênes, qui a une culture différente, qui a subit le traumatisme de l’abandon, ce qui en fait un être souvent hypersensible.

Pour réussir une adoption il est donc nécessaire que la famille qui adopte présente une structure aussi stable que possible, qui protège l’enfant, tout en ayant la capacité à intégrer un enfant si différent.

Ce n’est déjà pas facile avec ses enfants naturels, ça l’est encore moins avec un enfant adopté.

Il est donc sain de sélectionner les familles qui adoptent, sur des critères drastiques et discriminatoires, cela afin de protéger l’enfant.

Le problème de l’adoption pour tous, c’est que cela consiste à remplacer le droit DE l’enfant, par le droit A l’enfant.

L’enfant n’est pas un objet de consommation courante, pour des couples qui ne peuvent en avoir, qu’ils soient hétérosexuels ou homosexuels.

Le projet doit être basé sur l’amour, certes, mais aussi sur la capacité à offrir des conditions d’accueil et de vie la plus équilibrée et la plus épanouissante possible pour l’enfant.

Si la nature empêche des couples d’avoir des enfants, ce n’est pas sans raison.

La nature autorise l’homosexualité, mais n’autorise pas les couples homosexuels à procréer, c’est ainsi.

Aller contre nature, c’est imposer la loi de l’homme contre elle, au nom d’un consumérisme ou d’une liberté du couple homosexuel, qui à mon sens doit s’arrêter là où celle de l’enfant commence.

Je suis pour la liberté sexuelle entre adultes responsables et consentants, et donc pour l’acceptation de l’homosexualité comme préférence sexuelle.

Je suis clairement contre l’adoption par des couples homosexuels, qui rajoute finalement un questionnement de plus à l’enfant adopté, déjà bien perturbé par le fait d’avoir été abandonné, et qui doit s’adapter à une famille qui lui est au départ étrangère, et parfois aussi à une culture qui lui est étrangère.

Enfin je suis étonné par la volonté d’un gouvernement démocratique (?) d’imposer une loi qui concerne une infime minorité (très peu de couples homosexuels se sont pacsés, il serait étonnant qu’ils soient plus nombreux à se marier et à vouloir adopter), à l’ensemble des français.

Quant aux remarques qui consistent à souligner que de nombreux couples hétérosexuels sont des échecs, c’est vouloir se comparer au élèves en échec scolaire, alors qu’il faudrait dans le cadre de l’adoption se comparer aux élèves en réussite scolaire:

Car réussir une adoption est un challenge de masculinité et de féminité, d’intelligence, de compréhension, de force de caractère, de maturité, de communication, de patience, d’amour, ce qui requiert à mon sens l’énergie masculine ET l’énergie féminine, car ce sont 2 énergies contraires mais qui se complètent, et donnent un équilibre au couple parental.

Les couples homosexuels ont le droit de s’aimer comme ils le souhaitent, l’enfant adopté lui a le droit d’espérer que les lois le protègent et lui garantissent une très grande sélectivité dans le choix de la famille d’adoption, ce qui ne garantit pas la réussite, mais évitera trop d’échecs garantis.

L’enfant adopté a déjà un papa et une maman biologique, et en étant adopté par un couple hétérosexuel, il se retrouve de fait avec 2 papas et 2 mamans, ce qui est déjà compliqué à gérer.

Avec 3 papas et 1 maman, ou 1 maman et 3 papas, ça le serait encore plus.

Je ne prétends pas avoir la vérité, mais dans ce débat de société, il me semble important d’écouter les avis d’enfants adoptés, dont je fais partie.

A partager…

yin-yang-venus-mars

Comments

  1. Bonjour Jean-Luc,
    entièrement d’accord avec toi. Derrière la question du mariage gay, il a des questions beaucoup plus lourdes comme l’adoption, et surtout la procréation médicalement assisté. C’est un grand changement de société dont on ne mesure pas encore les conséquences….
    Alex de consommer Malin recently posted..Pourquoi faire un don à Wikipedia?My Profile

  2. bonjour, je respecte votre point de vue et je suis d’accord que cette loi a beaucoup de répercutions et que vouloir voter un tel texte sans un large débat et sans évoquer ouvertement toutes les questions me parait être un mauvais choix.
    Toutefois, je tiens à préciser que des familles homoparentales existent déjà et que de nombreuses personnes sont allées en Belgique ou en Espagne pour avoir un enfant.
    dans ce cas, l’enfant n’a pas 3 mamans et 1 papa mais 1 maman biologique et 1 parent social (appelons le comme cela).
    le souci avec la loi actuelle c’est que si la mère biologique doit malheureusement décédée, l’enfant se retrouve alors orphelin et le parent social n’est pas reconnu et n’a pas de droit de garde !

  3. Bonjour !

    Je suis une fervente admiratrice de tes propos Jean-Luc d’habitude car je les trouve censés, justes et ouverts d’esprit. Mais là je suis un peu surprise de lire ceci. Moi je pense qu’au contraire, un enfant adopté doit être accueilli par un couple qui s’aime et qui tend à partager un bonheur dans la tolérance et l’amour . Je ne pense pas que ce soit permis seulement à un couple hétérosexuel de vivre ceci . Tu dis qu’il y a d’autres priorités, certes ! Mais le droit pour tous sans distinction sexuelle et discriminatoire est un devoir! Et je le trouve important. Là où je te rejoins, c’est effectivement que le plus important c’est le bonheur de l’enfant adopté. C’est la priorité d’une adoption. Faire en sorte que l’enfant grandisse dans un environnement sain et le plus stable possible. Mais là encore, ce n’est pas que les hétérosexuels qui peuvent apporter ces critères …
    Une adoption réussie est un vrai challenge oui mais de deux êtres et pas forcément masculin ET féminin. J’ai dans mon entourage des amies et des amis qui ont un enfant, soit fait de manière biologique soit adopté! Eh oui, ça existe déjà ! Et pourtant, l’enfant est HEUREUX. Ce qui parfois n’est pas toujours simple c’est le regard de la société sur ces enfants, sur ces familles mais pas l’amour qu’ils partagent ! Ce qu’il faut changer c’est les mentalités . Et ça commence par l’acceptation et la reconnaissance des homosexuels et de leurs droits dans la société. Pourquoi deux êtres qui s’aiment passionnément et de manière durable n’auraient-ils pas eux aussi le droit de partager leur bonheur? Parce qu’ils sont du même sexe…Arrêtons un peu le manque de connaissances et de savoir, la peur de la différence !
    PS: L’équilibre parental vient de ce que peut apporter deux êtres mais pas forcément un homme ET une femme ! Chaque être est différent déjà par ses caractéristiques, sa personnalité …

    • jean-luc.matthys says:

      Pas de soucis, les avis divergent sur ce sujet et sont respectables.
      Mon avis est personnel et subjectif, il est tout à fait normal que d’autres aient des avis différents…

  4.  » Si la nature empêche des couples d’avoir des enfants, ce n’est pas sans raison. » Je trouve votre phrase très choquante ! Alors selon vous un couple hétérosexuel qui ne peut pas avoir d’enfants mais qui en désire un ne peut pas avoir recours à l’adoption ??? ni au FIV??? Car c’est aller contre nature? J’avoue que je ne comprends pas très bien votre raisonnement …

    • jean-luc.matthys says:

      Il y a une différence entre un couple homosexuel qui ne peut, par nature, avoir d’enfants, et un couple hétérosexuel, qui a par nature, le potentiel d’avoir des enfants. Potentiel qui se réalise, ou pas, selon un processus complexe.
      On notera que la vie « moderne », faite de malbouffe, médicaments, ondes télé, radio et gsm, font que les mâles sont de plus en plus stériles, ce qui ne correspond pas à un phénomène naturel mais plutôt à un phénomène industriel…
      Ma phrase ne vise pas à choquer, c’est un simple constat.

  5. jean-luc.matthys says:

    Suite:
    Mes parents adoptifs sont plutôt pour l’adoption par des couples homosexuels, et en discutant avec ma mère adoptive, qui par ailleurs a 1 fils et 2 filles naturels, je lui ai posé la question suivante:
    « Aurait-elle été prête à confier son fils naturel à l’adoption par 2 hommes homosexuels? »
    La notion de fils et par 2 hommes étant bien sûre volontaire: En tant qu’homme j’ai déjà été confronté au regard et au désir d’homosexuels, et le moins qu’on puisse dire, et les femmes le savent, c’est que ça peut être bien lourd parfois.

    J’ai posé cette question car lors de mon passage en France, j’ai croisé 2 hommes homosexuels, qui avaient l’air tout à fait charmants par ailleurs, et je me suis demandé si j’aurais aimé être adopté par eux.
    Ma réaction a été non bien sûr.

    Je pense qu’il serait intéressant de savoir, parmi tous les gens qui sont pour l’adoption par des homosexuels, combien seraient prêts à faire adopter leur fils par 2 hommes homosexuels, si la situation l’exigeait évidemment.
    Il serait aussi intéressant de savoir combien d’hommes auraient voulu être adopté par un couple homosexuel.

    C’est une chose d’être pour un principe soi disant libertaire (pour le couple, mais pas pour l’enfant qui lui n’a pas le choix), c’en est une autre d’y être confronté dans sa chair et son sang.

    La conclusion de ma mère a été que non, elle n’aurait pas souhaité que son fils soit adopté par 2 hommes homosexuels.

    Donc si vous êtes pour l’adoption par les homosexuels, je vous invite à vous poser la même question:
    « Seriez vous prêt(e) à ce que votre fils naturel soit adopté par un couple d’hommes homosexuels? »

    Et si vous êtes un homme, posez vous la question si vous auriez aimé être adopté par un couple homosexuel.

    Il serait juste de poser cette question notamment aux adoptés, comme moi, pour savoir ce qu’en pensent les adoptés, qui sont les vrais concernés de l’histoire.

  6. Attention à la très mauvaise (et courante) définition de « Consumérisme » (défense du consommateur) :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Consum%C3%A9risme

  7. Jean- Luc je partage complément ton avis, et je n’accepterais JAMAIS QUE MES ENFANTS soient adoptés par un couple homosexuels. Clairement je n’aurais pas accepté d’être adopté par deux hommes. Après chacun fait ce qu’il veut de son corps, ça ne me pose pas de problème. Tu as raison de souligner que ces enfants sont déjà suffisamment fragilisés pour éviter qu’on ne leur offre pas un contexte optimal de développement.

  8. Bonjour,
    Je comprends votre peur et votre angoisse lorsque vous dites que vous ne confiriez jamais votre enfant à un couple d’hommes. Mais quelle est la différence avec le fait de confier sa fille pour adoption à un couple hétérosexuel? L’homme n’aurait-il pas des pulsions vers la petite fille? Il me semble que vous confondez beaucoup de choses. Les hommosexuels ne sont pas des pédophiles et à mon avis leur regard sur l’enfant adopté ne sera jamais le même que leur regard envers un autre hommes de leur âge. Il y a encore parmi vous des façon de voir l’hommosexualité comme étant perverse, ce qui n’est pas le cas il me semble. Excusez-moi pour ce petit mot. Je ne sais pas si je suis clair. Je viens de découvrir votre blog.

Répondre à Vivi Annuler la réponse.

*

CommentLuv badge